Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le site CFDT CA Languedoc

Pourquoi les banques doivent veiller sur leurs jeunes recrues

Plus d'un recruté sur deux dans les métiers de la banque a moins de 30 ans, selon une enquête de l'Association française des banques. Problème : ce public se révèle volatile et représente le gros des démissions.   

 

Les banques offrent de nombreuses opportunités pour les jeunes en début de carrière. Elles ont signé plus de 18.000 contrats d'embauches l'année dernière, dont 51,7% avec des salariés ayant moins de 30 ans. Le souci : ces jeunes représentent aussi une bonne part des départs enregistrés au cours de la même période, selon une étude de l'Association Française des banques (1), relevée par le Figaro.  

 

Les moins de 30 ans sont en effet les profils ciblés pour occuper des postes de chargé de clientèle particuliers (où ils représentent 70,8% des embauches), mais aussi pour des postes de chargé d'accueil (69,6% des recrutés) ou encore pour les postes de chargé de clientèle professionnels (66,5%).  

 

Si les banques recrutent autant, c'est pour assurer leur développement mais aussi pour remplacer les départs. Si l'arrivée à l'âge de la retraite est le premier motif (32,6% des départs), il est presque à égalité avec les démissions qui constituent 31,1% des motifs de rupture de CDI. Les départs des banquiers de moins de 30 ans ont grimpé de 21% en deux ans, soit presque deux fois plus que les 30-39 ans. Ce sont surtout les chargés de clientèle pour les particuliers qui mettent fin à leur contrat.

 

Acquérir un réseau

 

Dans la majorité des cas, ces démissions permettent au salarié d'aller rejoindre une autre banque, du même groupe ou non. On est donc loin d'un phénomène de lassitude du métier, il faut plutôt y voir la manifestation d'une volonté d'évoluer, d'acquérir de nouvelles compétences et d'augmenter sa rémunération.

 

"Aujourd'hui, les jeunes cadres veulent débuter leur carrière au sein d'une banque prestigieuse, pour y acquérir de la rigueur et construire un réseau. Mais après deux ou trois ans, certains souhaitent se lancer dans une aventure entrepreneuriale", explique au Figaro Amaury La Clavière, senior manager chez Robert Walters.  "Alors que jusqu'aux années 2000, les cadres se conformaient au moule en étant recrutés, c'est maintenant aux banques d'adapter leur environnement de travail. Les candidats sont plus difficiles à séduire", détaille-t-il au quotidien. Aux banques d'agir en conséquence.   

 

(1) L'AFB compte un peu moins de 200 banques adhérentes en France métropolitaine, départements et territoires d’Outre-mer ainsi que quelques établissements à Monaco. L’ensemble de ces banques représente environ 198.500 salariés au 31/12/2016.

 

BFM Business

Published by CFDT CA Languedoc - Actualités Nationales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Bienvenue sur le site CFDT CA Languedoc

Ce site/blog a été créé pour informer les salariés adhérents et sympathisants CFDT sur la vie du Crédit Agricole du Languedoc, l’actualité sociale, ainsi que le travail accompli par la section syndicale CFDT CA Languedoc.

 

Hébergé par Overblog